Vous êtes ici

Édition en cours de la SERD : du 21 au 29 novembre 2020

Lauréats 2019

Coup de cœur du jury

Femmes sur un marchés de légumes

Le premier marché sans plastique de Raiatea

Projet porté par le lycée des îles Sous-le-Vent à Raiatea en Polynésie Française.
 

Le lycée des îles sous le vent s‘est engagé depuis 2018 dans une démarche de développement durable. C’est dans cette belle dynamique, que des étudiants de première année de Section de Technicien Supérieur Négociation et Digitalisation de la Relation Client (STS NDRC) ont décidé de mettre en place à Uturoa, commune de Raiatea (île située en Polynésie française dans l’archipel de la Société) le premier marché sans plastique. Leur objectif a été de sensibiliser les touristes, les croisiéristes et les habitants de l’île aux dangers du plastique à usage unique et aux alternatives existantes pour le remplacer.

Cette action a été menée par les 17 étudiants de la section, l’association Uturoa Centre-Ville et le collectif de citoyens « Nana sac plastique », traduction : « au revoir les sacs plastiques ». Ils ont rencontré l’association des commerçants du centre-ville pour imaginer des alternatives au plastique. Ils ont proposé et créé des paniers en remettant à l’honneur l’artisanat traditionnel local et l’utilisation des matériaux naturels. Enfin ils sont allés à la rencontre des touristes croisiéristes pour les sensibiliser sur l’importance de respecter la beauté de la Polynésie en adoptant une consommation responsable et respectueuse de l’environnement.

La communication sur les réseaux sociaux et le challenge photo ont remporté un grand succès et permis de sensibiliser aussi les internautes au respect de l’environnement et à la réduction des déchets.

Voir le site du lycée

 Facebook

Consulter la fiche du projet

 

 
 

Catégorie administration et autorité publique

Salle de réunion administration

Echange intergénérationnel "Je vais te parler d'un temps que tu n’as pas connu"

Projet porté par l’animatrice prévention au syndicat de collecte SMCTOM NONTRON en Nouvelle-Aquitaine. 
 
Cet atelier a été l’occasion d’une rencontre intergénérationnelle entre des élèves d’une classe de primaire et des résidents d’un EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) avec les personnels des services. Un temps de partage entre deux publics pour s’interroger et questionner le mode de vie actuel en comparaisons avec ce qui se faisait avant en terme de déplacements, de tri, de récupération, de consommation alimentaire, de consommation de vêtements, de l’utilisation de l’eau et du chauffage… Une diversité de sujets abordés pour ouvrir le débat, sensibiliser et transmettre de bonnes pratiques. Une animation riche d’enseignement ou la mémoire vivante des résidents de l’EHPAD permet l’émerveillement et l’enrichissement des plus jeunes.
 
Les échanges entre ces deux structures vont se poursuivre, le prochain sujet : une journée à l’école !

Voir le site de l'administration

Consulter la fiche du projet

 

 
 

Catégorie association et ONG

Poubelles de récupération associations

Collecte, démantèlement et don de matières destinées au bricolage

Projet porté par l’association La Quaincaille en Nouvelle-Aquitaine.
 
La Quaincaille est un projet social, un lieu de rencontres et d'échanges, autour du bricolage et de la revalorisation de matière construit sur la reprise d’un fonds de commerce de quincaillerie pour maintenir l’activité économique d’une petite commune rurale. L’association a engagé une action d’incitation au réemploi et à la réutilisation de déchets et de matières pour des activités de bricolage avant leur mise en benne. Des matières qui ont été collectées, classées puis mises à disposition des usagers dans la zone de gratuité de la déchèterie. Cette expérimentation a été l’occasion pour l’association de susciter l’intérêt, l’engagement et la curiosité des usagers pour cette action de sensibilisation à la réduction des déchets matières par le réemploi en bricolage. Les 600 kg de matières récupérées ont évité l’enfouissement et le recyclage et les usagers sont en demande d’actions similaires permanentes au sein des déchetteries.

 Facebook

Consulter la fiche du projet

 

Catégorie entreprise

Nettoyage d'un fauteuil roulant

Lancement d’une économie circulaire des aides techniques médicales en Haute-Saône

Projet porté par la Mutualité Française (Bien-Être Médical) de haute Saône en Bourgogne-Franche-Comté.
 
La Mutualité Française, entreprise de l’économie sociale et solidaire s’associe à deux partenaires, l’APF France handicap délégation de Haute-Saône et la ressourcerie Res’urgences pour lancer un service visant à collecter, nettoyer, désinfecter et réparer du matériel (fauteuils roulants, verticalisateurs, déambulateurs…) qui avait vocation à terminer à la poubelle sans garantie de valorisation. Si le matériel récupéré n’est pas réparable, l’entreprise conserve ce qui peut l’être pour en faire des pièces détachées, et le reste part en valorisation (métal, caoutchouc, bois…) grâce à la ressourcerie. 90 % du matériel médical peut être recyclé soit par le reconditionnement soit par la valorisation du métal. Une action solidaire d’utilité écologique, sociale qui envisage l’économie circulaire comme une solution pour les établissements médico-sociaux en recherche de matériel fiable à moindre coûts. La structure ambitionne un déploiement sur une plus grande échelle territoriale.

Voir le site de l'entreprise

 Facebook

 LinkedIn

 Youtube

Consulter la fiche du projet

 

Catégorie établissement scolaire

Salle de formation école de boulangerie

Gaspillage alimentaire et valorisation des invendus en Boulangerie/Pâtisserie

Projet porté par l’école de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris en Île-de-France.
 
Consciente de l’impact qu’elle peut avoir sur les futurs professionnels du secteur, l’EBP (Ecole de boulangerie et pâtisserie de Paris) s’est mobilisée contre le gaspillage alimentaire. L’EBP a décidé de sensibiliser ses collaborateurs et ses apprentis au gaspillage alimentaire. L’école souhaite contribuer à former de futurs professionnels éco-responsables, en leur donnant les clés pour réutiliser et valoriser leurs invendus. Plusieurs actions ont été mises en place au sein de l’établissement. Les élèves et collaborateurs ont été invités à répondre en ligne à des questionnaires afin d’évaluer leurs connaissances sur le gaspillage alimentaire. Des affiches ont été placées en classe des documents sur le gaspillage alimentaire et la valorisation des invendus. Pour sensibiliser les collaborateurs et élèves, une matinée a été consacrée à des rencontres avec des professionnels et associations proposant des solutions de valorisation des invendus en boulangerie pâtisserie. Cette action est également une prise de conscience pour ces futurs professionnels qui sont aussi les consommateurs de demain, pas seulement sur le gaspillage du pain mais aussi sur l’ensemble du gaspillage alimentaire.

Voir le site de l'école

 Facebook

 Instagram

 LinkedIn

 Youtube

Consulter la fiche du projet